Un toit pour Nadja, Ursin, Leon et Colin

Ursin et Nadja, âgés respectivement de 32 et 28 ans, sont un couple d'agriculteurs pleins d'espoir et de bonne volonté, heureux parents de deux petits garçons de 1 et 3 ans, Leon et Colin. Ils se sont lancés cette année dans l'élevage de vaches allaitantes sur 23 hectares de terrain à Valendas, dans l'Oberland grison.

Ils ont le cœur à l'ouvrage, là n'est pas le problème. "Ce qui nous manquait, c'était un toit, un endroit pour vivre et élever nos enfants", explique le jeune agriculteur. "La maison familiale qui fait partie de la ferme est occupée par mes parents et ma grand-mère, et ils ont le droit d'y rester aussi longtemps qu'ils le souhaitent."

Le couple a donc décidé de faire construire. Une décision qui a marqué le début d'une odyssée de deux ans, jusqu'à ce que la loi sur l'aménagement du territoire, les prescriptions cantonales, le droit foncier rural, etc. ne mettent un terme à leur rêve: ils n'avaient pas le droit de construire sur leur propre terrain. "Nous avons été obligés d'acheter un terrain, ce qui a grevé notre budget", se souvient Nadja Geisser.

Pour le Parrainage, il n'y avait pas d'hésitation à avoir: il fallait soutenir cette famille, car les villages de montagne ne peuvent se passer des exploitations familiales. Sans elles, c'est la mort des vallées.

La vie n'est pas facile pour la famille d'Ursin et de Nadja, malgré la nouvelle maison. Mais avec un toit pour vivre et une exploitation de 23 hectares, ils ont de quoi se bâtir un avenir. "J'ai moi-même grandi dans une ferme et j'aimerais offrir la même chose à mes enfants. Il n'y a rien de plus beau que la vie à la ferme", se confie Nadja.

Avec votre aide, nous pouvons continuer à soutenir et à nous engager auprès des populations des régions de montagne, mais sans vous, nous n'y parviendrons pas!